Punir la pauvreté obscène : les gueux gascons au siècle des Lumières

Françoise Froelhy, Agrégée d'histoire

Amphi 3

C’est à un exposé brillant et passionnant sur le « Beau XVIIIe siècle », et sur la marginalisation des pauvres et des laissés-pour-compte que nous avons assisté ce vendredi 18 janvier. Comment le « Beau XVIIIe siècle », imprégné de la philosophie des Lumières et de ses valeurs – raison, tolérance, construction d’un… lire la suite…Punir la pauvreté obscène : les gueux gascons au siècle des Lumières