La voie des masques

M. Jean-Marc TERRASSE (Journaliste et écrivain)

Heure de début17:30
Localisation

 

https://www.youtube.com/watch?v=WZJ4LKaFHzc

Pourquoi le port du masque suscite-t-il tant d’agressivité ? L’anthropologie peut-elle nous aider à le comprendre ? On s’appuiera, entre autres spécialistes, sur Claude Lévi-Strauss qui, dans « La Voie des masques », un livre magnifiquement illustré, s’est interrogé sur le rôle des masques dans certaines sociétés indiennes de Colombie Britannique.

On trouve des masques dans toutes les civilisations. Ordinairement ils ne sont présents que dans des circonstances exceptionnelles, fêtes, carnavals, jeux de travestissement, rites religieux ou païens. Parfois ils symbolisent un rôle, un métier ou une situation particulière. Les enfants habillent leur chirurgien miniature d’un masque. Les masques couvrent le visage entièrement ou bien partiellement, juste les yeux dans les carnavals et pour Zorro, le front et les yeux pour les masques de la comédie et de la tragédie chez les Grecs, la bouche et le nez chez les hors la loi des westerns, le masque complet des bourreaux et celui des membres du Ku Klux Klan. Ils sont le voile du visage des femmes chez les Wahhabites, ils entrent pour part dans les jeux de séduction mais aussi dans les situations de terreur telles que le cinéma les raconte.

En 1975, Claude Lévi-Strauss propose un ouvrage magnifiquement illustré « La voie des masques » (qui reprend en partie un texte de 1943) où il s’interroge sur les fonctions sociales des masques chez quelques groupes indiens de Colombie Britannique (la Province à l’extrême-ouest du Canada). En m’appuyant sur ses analyses, je me demande pourquoi la présence, ou plutôt l’omniprésence du masque dans la situation actuelle et comme réponse scientifique à la pandémie, suscite tant de réactions agressives ? N’est-ce pas parce que nous refusons ce changement de fonction du masque ? Parce que le masque reste pour nous profondément lié, et sans que nous en ayons conscience, à ces rôles que les traditions lui avaient assignés ?