Le Bleu dans tous ses états

Daniel Bernard
Ecrivain-conférencier né à La Rochelle, il est membre du Centre du livre et la lecture de la Nouvelle-Aquitaine-France, il est également membre du Comité national monégasque de l’association internationale des arts plastiques auprès de l’UNESCO. Il est l’auteur de "La Route de l’or bleu" aux Editions La Découvrance en 2016 et de
"Louis Suire, le peintre de la lumière : Montparnasse, l’envol de l’art moderne", Editions PC Paris,2019.

Heure de début17:30
LocalisationCampus universitaire, bâtiment Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sports / Amphi III

 

Tel un parfum venu d’Orient, l’indigo des Indes est le premier bleu qui arrive à Byzance avec les caravanes de la soie. Les marchands de Venise n’en veulent pas. Voisin du Taj Mahal, l’indigo est issu des feuilles d’un arbuste l’anil qui va dit-on donner son nom au Nil le fleuve bleu d’Egypte. C’est le bleu des Touaregs, les Hommes bleus du désert. Le 2eme bleu est originaire du Sud-Ouest, c’est le pastel de Toulouse. Le bleu de la Renaissance naît dans le Lauragais. Plus cher que l’or et le seul capable de teindre un tissu en bleu en Europe, il aura un destin tragique. Le 3ème bleu est l’indigo d’Amérique. Moins cher à produire, il ruine le pastel. Au XIXe s Lévi-Strauss crée le blue-jean (blu di Genova). Le bleu des ouvriers d’usine devient le symbole d’une humanité qui travaille. Du bleu des Mayas au bleu de Cézanne, l’univers du bleu est sans limite.