La littérature engagée au siècle des Lumières : humanisme et mondanité

David Diop, Maître de conférences HDR (habilité à diriger des recherches) en littérature du XVIIIe siècle.

1h30 hebdo/Cours Annuel

Ce cours s’intéressera à la façon dont la littérature est devenue une belle arme au service de l’humanisme au cours du XVIIIe siècle français. De Challe, à Rousseau en passant par Diderot, Voltaire ou Beaumarchais, la littérature française a favorisé le déploiement d’idées humanistes contestant les abus religieux et politiques et prônant une tolérance universelle. En dépit de la censure, à moins que ce ne soit grâce à elle, la littérature inspirée par l’art de la conversation mondaine s’est allègrement engagée dans une recherche de la vérité aussi exigeante, mais bien plus plaisante et déroutante, que celle de théologiens comme le P. Malebranche. Si l’humanisme des Lumières résonne encore au XXIe siècle, c’est bien parce qu’il a su se parer des atours d’une littérature qui continue à nous séduire.

Mots clés : Littérature, Histoire des idées, tolérance, humanisme, censure, mondanité, volonté de vérité.

 

EnseignantDavid Diop
LocalisationUFR Lettres
Jour de la semaine
Horaire -