Littérature et psychanalyse : autour de Proust

Enseignant : Jean-Yves Casanova (bénévole) Professeur émérite des universités à l’UPPA, Bénévole

6 séances/semestre 2 (Février/Mars)

La psychanalyse a été, depuis son « invention » par S. Freud, fascinée par les mécanismes créatifs et particulièrement par la littérature. Il serait néanmoins faux de croire que l’inconscient et son importance dans la vie psychique des individus ont été révélés par Freud. Bien au contraire, il semble bien que la littérature a été le réceptacle et l’enregistrement d’un monde souterrain qui trouve avec les théories psychanalytiques un terrain d’investigation nouveau. Ainsi, par le truchement d’un « savoir endopsychique », la littérature a permis de cerner avec plus ou moins d’acuité et de netteté ces franges que l’on ne saurait sous-estimer. Depuis lors, les théories psychanalytiques ont permis à l’analyse littéraire de se renouveler et de déboucher sur ce que l’on appelle communément « la psychanalyse du texte littéraire », la littérature étant à la fois sujet et objet d’un champ d’investigation fructueux que nous orienterons cette année sur l’oeuvre de Marcel Proust.