Université du Temps Libre d’Aquitaine - Pau - UTLA-Pau - 64
Accueil du site > Conférences > Archives 2011-2012 ▶ > L’anthropophage de Gargas…

L’anthropophage de Gargas…

par Jean-Pierre Allinne Historien, Ecrivain Professeur des Universités à la Faculté de Droit de l’UPPA

Vendredi 30 Mars 2012 à 17 h 30
Amphi A (Faculté des Sciences)
Campus Universitaire de Pau

Jean-Pierre Allinne, « détective/historien », auteur de « L’Anthropophage des Pyrénées » (dans la collection « Histoire d’un crime » chez Cairn Éditions -ouvrage malheureusement épuisé-) a enquêté sur une « affaire » assez incroyable qui a abouti à la condamnation en 1782 au supplice de « la roue » du berger Blaise Ferrage.

Lors de son « enquête », J.-P. Allinne a, entre autres, découvert aux archives départementales de l’Ariège, un étonnant « énorme sac d’archives » qu’il a dépouillé et analysé. Ces archives ont « parlé »…
Il nous livrera ses étonnantes conclusions illustrées par un diaporama composé de documents permettant de comprendre comment est née cette légende de l’ogre de Gargas.
Qui était bel et bien un violeur de jeunes bergères et un criminel, mais pas un « ogre »…

A l’occasion de cette conférence J.-P. Allinne rappellera aussi combien les mœurs sexuelles, juridiques et autres de l’époque étaient radicalement différentes de celles d’aujourd’hui.
« À cette époque, juste avant la Révolution, le roi voulait imposer son administration et la presse était prompte à stigmatiser le paysan, afin d’opposer la civilité de la ville à la supposée sauvagerie paysanne » (J.-P.A.).

Voir, pour une information plus complète sur cette conférence, un remarquable et surprenant article sur l’enquête de Jean-Pierre Allinne, sous la plume de Gwenaël Badets, paru dans le quotidien Sud Ouest du jeudi 29 juillet 2010, reproduit intégralement ici :

http://www.sudouest.fr/2010/07/29/l...

D’autre part, Pyrénées Magazine vient de publier un hors-série : Voyage en Préhistoire. Il y est question des « Grottes de Gargas », mais l’article n’évoque pas les « rumeurs » de l’époque sur les traces de mains ensanglantées des parois de cette grotte… A l’époque du procès de Ferrage, la rumeur populaire prétendait que l’ « ogre » y habitait et que les empreintes de mains étaient celles de ses victimes !

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site |
© Université du Temps Libre d'Aquitaine - Pau • Agrément Jeunesse et Éducation Populaire n°64.07.07
Le présent site est hébergé par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.