Université du Temps Libre d’Aquitaine - Pau - UTLA-Pau - 64
Accueil du site > Conférences > Archives 2013-2014 ▶ > Le département des Basses-Pyrénées pendant la deuxième guerre mondiale : Une (...)

Le département des Basses-Pyrénées pendant la deuxième guerre mondiale : Une terre de passage vers l’Espagne (1940-1944)

Par Claude Laharie Historien

Vendredi 10 Janvier 2014 *18 h 15 – Amphithéâtre III Faculté de Lettres

Pendant plus de quatre ans, le département des Basses-Pyrénées, jusque-là réputé tranquille et auto subsistant, est soumis à de considérables bouleversements : il est coupé en deux puis totalement occupé, sa zone frontalière est déclarée interdite, son littoral est fortifié de blockhaus, son économie est systématiquement réquisitionnée, ses montagnes deviennent des lieux de refuge et de résistance. Mais surtout, sa position géographique excentrée, jouxtant l’Espagne, en a fait l’une des destinations les plus recherchées de notre pays. C’est une terre d’espoir pour tous ceux qui souhaitent quitter la France de Vichy : les combattants traqués, les juifs persécutés, les résistants en cavale, les réfractaires du STO, les « évadés de France », etc. Une économie souterraine surgit spontanément autour d’eux, celle des passeurs, hébergeurs, convoyeurs et informateurs en tous genres, plus ou moins fiables, plus ou moins efficaces.
Une trentaine de réseaux spécialisés se constituent, qui permettent la fuite en Espagne de quelques 36 000 à 40 000 personnes, essentiellement des hommes. Une terre d’espoir, mais aussi de désillusions, de déceptions et de souffrances.
Ce moment de notre histoire suscite, aujourd’hui encore, beaucoup d’intérêt : nombreuses études, romans, mémoires, témoignages, reportages, des émissions, etc, qui viennent s’ajouter aux commémorations officielles et aux récupérations en tous genres.
Un sujet qui semble n’avoir rien perdu de son actualité (C.L).

Claude Laharie est agrégé d’histoire et docteur ès lettres. Il a longtemps enseigné au lycée Louis Barthou à Pau et a consacré une grande partie de ses recherches au camp de Gurs (Le camp de Gurs, 1939-1945 : un aspect méconnu de l’histoire de Vichy, 1993, J&D, Atlantica). Aujourd’hui à la retraite, il est président de l’association Les Basses-Pyrénées dans la seconde guerre mondiale, qui travaille en relations avec l’UPPA, l’ONAC (Office National des Anciens Combattants), les Archives départementales des Pyrénées Atlantiques et le Conseil général.

*Horaire et lieu exceptionnels pour cause d’examen Veuillez ne pas monter dans l’Amphi III avant 18h

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site |
© Université du Temps Libre d'Aquitaine - Pau • Agrément Jeunesse et Éducation Populaire n°64.07.07
Le présent site est hébergé par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.