Les rois de France et les femmes, de Charles VII à Louis XVI (XVe-XVIIIe siècles)

Frédéric Bidouze, Maître de Conférences en histoire moderne à l’UPPA

1h30 hebdo/Cours Annuel

 

Le rôle des femmes auprès des rois de France a pendant longtemps été confiné à l’histoire de l’amour, selon ces vers de La Fontaine : « Amour, amour, quand tu nous tiens, on peut bien dire : adieu prudence ». C’est oublier que les souverains français ont eu des mères, des sœurs, des épouses et des maîtresses et toutes ces relations entretenues ont eu leur place assignée par les mœurs de l’époque et par les institutions de la monarchie. Amour, affection, passion et jalousie, ressorts psychologiques (voire du côté des historiens, psychanalytiques !), mais aussi stratégies matrimoniales et répudiations ont joué un rôle déterminant dans l’histoire des règnes des rois de France et très souvent dans des domaines essentiels de la politique et de la diplomatie.

Déjà présenté il y a huit ans, ce cours qui s’autorise des détours nombreux dans les autres espaces de la Chrétienté ainsi qu’un final sur le rôle des Femmes sous la 1ère République (1792-1799), est réactualisé et surtout abondamment illustré. Il invite à découvrir la grande histoire, politique et religieuse, associée à « la petite », parsemée d’anecdotes savoureuses, de jeux d’amour et de hasard, en devisant sur cette réflexion de l’historien Paul Ritter sur le Vert Galant, Henri IV :

« C’est seulement avec les hommes qu’il a su être, et de façon magnifique, un homme ».