Les révolutions françaises (fin XVIIIe, fin XIXe siècles)

Frédéric Bidouze, Agrégé d’histoire, Maître de Conférences en histoire moderne à l’UPPA

1h30 hebdo/Cours Annuel

De l’avènement de Louis XVI en 1774, à celui de la République de Jules Ferry en 1880, la France a connu des changements fulgurants qui ont profondément changé son paysage et ses mentalités. 1789 a été une matrice fondamentale dans l’apprentissage de ce qu’on appelle une culture politique, bien davantage qu’elle n’a correspondu au seul surgissement brutal de valeurs « modernes », déjà présentes à bien des égards au plus haut sommet de l’Etat monarchique. La substitution d’institutions égalitaires et démocratiques au vieil édifice féodal à partir de 1789, a surtout laissé des cicatrices civiles et morales très durables qui masquent très mal que les révolutions étaient en marche dès les années 1770 et qu’elles ne se sont achevées que très tardivement à la fin des années 1870. Pourquoi tant de révolutions durant ce « siècle » ? Pourquoi 1789 ? 1830 ? 1848 ? 1871 ? Que se cache-t-il derrière ces révolutions ? Pourquoi les Français se sont-ils autant distingués par ces tragédies héroïques et ces changements de régimes successifs ? Ce cours radioscopie ces révolutions françaises, fondatrices d’une culture politique originale faite de promesses, de quête de l’absolu et d’infinies contradictions démocratiques encore visibles aujourd’hui.

Planning culturel du 1er semestre